Libérer la parole


Non le Silence n'est pas d'Or, c'est un véritable Poison !
Le monde est malade de ce poison
" La violence commence là ou finit la parole " a dit Marek Alter, ces derniers jours sur les ondes.

Le monde, à tous les étages de la société, est malade de ce silence imposé.
A l'école, on dit aux enfants de se taire et d'écouter le Maître.
Mais Apprendre, Grandir, passe par la parole et le questionnement.
Le maître ne devrait être là que pour susciter et répondre aux questionnements.

Non le maître n'est pas le savoir il devrait être le guide, l'exemple.

De même, les parents devraient être la mémoire de la famille, ils devraient raconter tout, sans censure, construire ainsi, un socle bien solide pour la vie d'adulte de leur enfant.

Les parents devraient  beaucoup parler à leur enfant, dire, leur amour,  leur propre enfance.
A la place de cela, les secrets de familles enchaînent les générations, les privent de leur liberté d'être.

La psychiatrie commence vraiment à dénoncer cet état de fait, et proposer des thérapies psycho généalogiques.
Françoise Dolto a été une précurseur et d'autres spécialistes des problèmes de l'Ame s'activent à nous éclairer.  " Aie mes Aïeux " Anne Ancelin-Schutzenberger

Dans les entreprises, dans les quartiers, dans les familles,  les gens parlent à tord et à travers, mais pas pour dénoncer la violence.

Quand les adultes  harcelés par leurs pairs, se taisent,
Quand les adultes, en couple,  ne se parlent que pour rejeter l'autre, sa différence, sa douleur.
Quand des parents sont si mal qu'ils maltraitent leurs enfants.

N'ayons plus peur !

Brisons le silence, brisons les tabous.

Un adulte debout, responsable, a libéré sa parole et éduquera ses enfants de même.



Copyright Maryse Mazères. Réalisation : J-F. Doré. Dernière publication : mercredi 29 mai 2013.