Autorité autoritarisme ou exemple de l’adulte


Il ne se passe pas une journée où mon âme d'humaine ne soit blessée par la façon dont les adultes s'adressent aux enfants.

On nous rebat les oreilles avec des notions comme " Autorité, Courage, Volonté " qui sont des valeurs traditionnelles qui n'ont pas fait leur preuve puisqu'on dénonce de plus en plus, leur absence, dans le comportement humain.

A l'autorité-Courage-Volonté, j'oppose la pédagogie heureuse, confiante, par l'exemple, qui suscite chez l'enfant, la confiance en lui, le bonheur de vivre, l'envie d'apprendre,  toutes ces émotions qui agissent sur le cerveau humain comme un très fort stimulant de la mémoire et de l'intelligence.


Daniel Favre, chercheur en neurobiologie puis en science de l'éducation à Montpellier, vient de publier un ouvrage, fruit d'années de recherches où il démontre que la Violence à l'Ecole est le résultat d'un déni d'émotivité,  le fruit  d'une mauvaise pédagogie.
Le mot pédagogie définit " l'action de conduire les enfants ", " l'art d'éduquer ".

La pédagogie qui conduit à l'échec scolaire, à la violence, à la peur de l'Ecole et des enseignants, est à l'inverse de celle que préconise bien humblement, bien humainement, ce Chercheur.

L'enfant est naturellement curieux, heureux, courageux, passionné. S'il perd ces qualités, c'est que les adultes pointent ses erreurs comme des fautes !! Ces adultes qui punissent au lieu d'encourager dans sa découverte de la vie, lui font perdre sa confiance, son envie, son plaisir.

Ces adultes qui ont perdu leurs âmes d'enfant-confiant, qui contrôlent, surveillent, soupçonnent. Comment voulez vous qu'ils sachent manifester de l'Empathie, première valeur nécessaire à une pédagogie humaniste, respectueuse de l'enfant et de ses besoins.

La Pédagogie accompagne toute la vie de l'Enfant : de la Naissance, à l'école, à l'enfant dans la société des adultes.

Dans cette société, l'enfant est bien maltraité, bien involontairement, par des adultes à qui on n'a jamais fait prendre conscience de la portée dramatique que leurs jugements, peurs et autres doutes, peuvent induire chez les enfants.
Ces Adultes eux aussi bien souvent maltraités dans leur enfance, et dans leur chair d'adulte ; la chaîne ne peut plus se rompre, ils ne connaissent pas d'autres comportements qui sont inscrits dans leurs croyances.

Il n'est jamais trop tard pour " virer de bord ".
La France va mal, les gens ne se comprennent pas, s'agressent, se soupçonnent, alors, qu'il serait tellement plus facile de lâcher prise, reprendre le contrôle de notre vie personnelle, en fermant nos oreilles aux sirènes alarmantes de bien des médias et de l'Autre.
L'humain doit se recentrer sur lui-même, reprendre le contrôle de sa propre vie, ce qui conduira chacun, à plus de respect de l'autre et de nos grandes richesses à travers nos différences.



Copyright Maryse Mazères. Réalisation : J-F. Doré. Dernière publication : mercredi 29 mai 2013.